Hypnose : du mythe à la réalité ?

Beaucoup de mythes circulent à propos de l’hypnose, probablement en raison de l’hypnose de spectacle, qui n’a rien à voir avec l’Hypnose thérapeutique. Voilà pourquoi je répondrai ici à des questions couramment posées à propos de l’hypnose thérapeutique, en vue d’apporter des réponses pédagogiques et réalistes, et afin d’écarter toute croyance fantasmatique à ce propos.

Tout le monde est-il hypnotisable ?
Partant du principe que l’état d’hypnose est naturel, que nous le connaissons tous, lorsque nous sommes « dans la lune » par exemple ou absorbés par une musique particulière, et bien oui… tout le monde est hypnotisable car tout le monde s’hypnotise en fait tout seul.
Après, il existe des techniques en Hypnose Ericksonienne pour amplifier cet état et le rendre encore plus agréable et puissant.
Donc il n’y a pas de personne « réceptive ou non » à l’hypnose, car cet état se « produit » naturellement, plus qu’il ne se « reçoit ».

Tout le monde est donc potentiellement « hypnotisable ». Cela étant dit, il y a des personnes qui entrent facilement dans cet état, et d’autres personnes qui ont besoin de plus de temps et d’entraînement… Il y a effectivement un aspect « entraînement » à l’état d’hypnose, plus on apprend à entrer dans cet état plus cela se produit facilement, exactement comme la pratique d’une musique ou d’ un sport.
Aussi, certaines personnes entrent dans des états d’hypnose légers, d’autres dans des états beaucoup plus profonds. Cela n’a pas d’incidence particulière sur le travail qui se fait, de légers état de conscience modifiée suffisent à créer de profonds changements.

Peut-on être manipulé sous hypnose ?
Le langage en lui-même, est déjà une forme de manipulation. Le simple fait de dire le mot « bonjour » est déjà une suggestion, la suggestion que « ce jour est bon ».
En ce sens que l’Hypnose est un art du langage émanant du praticien, alors oui, on peut dire qu’il y a une forme de manipulation en Hypnose, et c’est malheureusement un mot négativement connoté. A la place de ce terme « manipulation », on pourrait parler d’orientation de la pensée du patient vers le positif, vers sa solution. Le terme manipulation est donc ici dégagé de sa connotation négative, dans le sens où le langage utilisé en séance s’adresse à l’inconscient, et ce langage est mis au service de l’objectif de la personne.

N.B Il est un fait que les médias, les discours politiques et publicitaires qui nous assaillent au quotidien utilisent cette forme de langage subliminal, pour pousser à acheter, consommer, ou orienter la pensée des citoyens.
En ce sens, on peut dire que l’Hypnose Ericksonienne permet de sortir d’une forme de manipulation exercée insidieusement au quotidien, afin d’amener plus de lucidité interne.

Faut il croire à l’hypnose ?
À nouveau, partant du principe que tout le monde connaît l’état d’hypnose naturellement, cette question n’a finalement pas vraiment de sens.
Après, faut-il croire au fait que cet état modifié de conscience est un levier de changement en thérapie ? Tout dépend de l’implication du patient, du niveau technique du thérapeute et de sa capacité à établir une stratégie thérapeutique, et surtout de la qualité de la relation/du partenariat entre le patient et le thérapeute.
« L’Hypnose est avant tout une relation chaleureuse entre deux personnes » , Milton
Erickson.